La chasse aux trophées coûte cher aux lions et aux pumas

Un excellent article sur le site du Nouvel Obs  qui vient en écho de ce que j’ai appris auprès de l’association Alert au Zimbabwe
 
 
Extrait :
 
"Chassés pour la satisfaction de ramener un trophée, de grands félins comme les lions et léopards en Afrique ou les pumas en Amérique du Nord feraient les frais de ce sport qui vise en priorité les mâles adultes. Chez ces animaux la disparition d’un mâle pousse un autre mâle à tuer les petits du disparu pour se reproduire avec la lionne restée seule. Les populations de lions et de pumas souffriraient de ces infanticides, selon une étude publiée dans la revue PLoS ONE.
Pour les lions en Afrique et les pumas en Amérique, les chiffres des trophées, en baisse depuis quelques années, coïncident avec la diminution des populations observée sur le terrain, relèvent les chercheurs. Cependant, dans certaines régions, comme dans la réserve de Selous en Tanzanie où la chasse aux lions est intense, les léopards profitent de la disparition de leur principal prédateur. L’effet de la chasse sur eux est donc moins visible, estiment les chercheurs.
Utilisée comme un moyen de mettre en valeur la conservation des animaux, la chasse sportive est malheureusement souvent détournée pour répondre à d’autres besoins, estiment Packer et ses collègues. Elle répond aux pressions des populations locales qui veulent protéger leur bétail des prédateurs.

Ces 25 dernières années, les zones où les populations de lions et de pumas ont le plus diminué sont aussi les zones qui ont la plus forte densité de têtes de bétail, écrivent les chercheurs. Ils citent l’exemple de l’Etat de l’Oregon, aux États-Unis, qui a décidé de réduire de 40% sa population de pumas pour réduire la prédation sur les animaux domestiques et d’élevage.

Le nombre de lions vivant en liberté en Afrique est aujourd’hui estimé à moins de 30.000, soit 45 à 70% de moins qu’il y a 15 ans.

 
Lion que nous avons pu admirer dans le parc Kruger (Afrique du sud) en février dernier.
 
 
 
 
Lionceaux de 11 mois du programme Alert avec qui nous avons fait connaissance au Zimbabwe en février .
Publicités

A propos fenotte2003

Passionnée par les voyages (en France et très loin), la photo, la vidéo, le cinéma britannique, les romans policiers ...
Cet article a été publié dans Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s