Jour 2 – le grand départ

Jour 2 : dimanche 18 octobre – Le
grand départ

Lever de bonne heure après une
nuit où je n’ai pas très bien dormi, la faute aux
tracasseries de la veille qui m’ont passablement agacée et à
la température un peu élevée de la chambre
(impossible d’ouvrir la fenêtre …). Après le petit
déjeuner qui m’a un peu déçue (ils sont mieux et
moins chers chez Ibis qui a pourtant une étoile de moins à
son actif), je prends la navette métro qui rejoint le terminal
1. J’ai rv à 8h30 au guichet d’un TO pour un vol qui part
trois heures plus tard. Je suis la première arrivée
vers 8h15, c’était plus rapide que je ne le pensais.

La brave dame ne me trouve pas sur ses
listes, et moi de flipper, ils vont bientôt me dire que je ne
pars plus, qu’ils ont oublié de m’inscrire ?!… Serais-ce la
poisse jusqu’au bout ?

En fait le TO n’a rien à me
remettre (bizarre, d’habitude on vous donne de la paperasse avec le
circuit détaillé, un guide du pays, un cadeau du style
sac de voyage, là rien ! C’est la crise, plus de guide, plus
de cadeau !!!). Comme c’est du billet électronique, il suffit
de se présenter au comptoir d’enregistrement de la Sri Lankan
qui opère les vols (CDG – Colombo avec escale à Rome
Fiumicino) puis Colombo – Bangkok. Une fois rendue au comptoir
d’enregistrement, lorsqu’arrive mon tour, je pose ma valise sur le
tapis qui doit l’emporter dans les entrailles de l’aéroport,
et là vous n’allez pas me croire, le tapis tombe en panne !
Véridique ! Je suis poursuivie par une malédiction,
c’est pas possible autrement ! Après ce sont des heures
d’attente avant l’embarquement, mais je sympathise tout de suite avec
une dame dans ma tranche d’âge qui est elle aussi passionnée
de voyages, une vraie globe-trotteuse sac à dos, elle, et bon
que font deux femmes ensemble, elles papotent et ainsi ne voient pas
le temps passer !

Nous montons enfin à bord de
l’avion, je laisse ma place (hublot) à une dame pour qu’elle
soit à côté de son amie et me retrouve à
une place côté couloir (ce que je préfère)
et j’ai même un fauteuil libre à côté de
moi ou je peux entasser mes petites affaires. Là c’est bien
mieux que le vol Lufthansa d’Afrique du sud, on a de la place pour
les jambes et un petit écran de télé individuel
avec plein de programmes. J’y visionne même des programmes
animaliers tournés en Afrique du sud, dans le parc d’Umfosi où
nous nous sommes rendus au Kwazulu Natal avec les rhinocéros
que nous y avons admirés, et plus tard un autre reportage avec
les pingouins africains. Les hôtesses sont ravissantes, très
aimables, souriantes, avec de beaux saris dans les tons de vert.

On nous sert un petit encas durant la
première partie du vol qui est brève car nous faisons
escale à Rome et nous sommes mêmes obligés de
débarquer de l’avion. Sitôt rembarqués, on nous
sert un apéritif (un verre d’un excellent vin blanc en ce qui
me concerne) puis un dîner chaud. A 18h il fait nuit noire
dehors, ils éteignent les lumières et mon voisin
commence à ronfler tandis que je tape ces lignes. Encore 4
heures de vol jusqu’à Colombo puis une escale de trois heures
au milieu de la nuit puis encore trois heures trente de vol pour
rallier Bangkok !

Publicités

A propos fenotte2003

Passionnée par les voyages (en France et très loin), la photo, la vidéo, le cinéma britannique, les romans policiers ...
Cet article, publié dans Travel, Voyages, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s