Fin du circuit

Impossible de me connecter  correctement sur mon blog WordPress en fin de séjour, voici donc avec un peu de retard le compte-rendu des derniers jours à Pékin.

Jour 13     : Dimanche 17 octobre – Pékin
Notre nouveau guide, Tchao, est un monsieur à cheveux gris, ce qui nous change des jeunes femmes entre 20 et 35 ans !

Il adapte le programme du dimanche en tenant compte de la fréquentation plus importante sur les sites  le week-end et aussi de la météo car un temps gris est annoncé pour dimanche mais c’est la pluie qui nous attend le lundi ! Du coup, nous attaquons le dimanche matin par la visite du Palais d’été avec auparavant un tour en car tout autour du stade des JO, le « nid d’oiseau ».

Le palais d’été est l’ancienne résidence d’été des empereurs Qing, il se trouve dans un grand parc avec un lac que nous traversons en bateau au retour. Dommage que le temps soit gris, mais avec la pollution, on ne doit pas voir souvent un ciel bleu immaculé à Pékin !

Nous faisons aussi halte dans un magasin de perles de culture d’eau douce, histoire de faire encore chauffer un peu la carte bleue !
Après déjeuner, nous partons pour la cité interdite, l’ancienne résidence impériale des Ming et des Qing. Nous grimpons d’abord en haut de la colline de charbon pour admirer le panorama sur la cité interdite. Nous terminons sur la célèbre place Tian An Men.

Dîner de bonne heure car ce soir c’est une soirée spectacle qui nous attend , il faut y être en avance car les places ne sont pas numérotées et le spectacle commence à 19H30. En cours de route, on m’arrête à la  pharmacie où je peux acheter de quoi soigner mon rhume et ma toux.

Jour 14 : Lundi 18 octobre : Pékin
Le matin il fait gris mais pas de pluie. Nous nous arrêtons d’abord pour faire un shopping au marché de la perle, une sorte de marché couvert sous la forme d’un grand magasin à plusieurs étages. Là on trouve de tout : des perles, de la soie, de l’électronique, des vêtements, des sacs, des bagages, des souvenirs, de la contrefaçon, …  Les étals des marchands sont tout petits et se touchent tous ; on ne peut pas faire un pas sans se faire interpeler. Il y a de tout à profusion, cela me donne le tournis et il fait là dedans une chaleur épouvantable. Il faut en plus négocier d’arrache pied pour faire baisser des prix qui sont au départ exorbitants !  J’avais envie d’un joli pull chaud pour l’hiver ou une belle parka de style mongol mais je n’ai rien trouvé de la sorte ! Les autres achètent des « bignoleries », des bricoles à deux sous, le genre de choses que je ne ramène jamais (porte clefs, magnets …).

En fin de matinée, nous visitons le temple du ciel, là non plus il n’est pas toujours permis de photographier les statues à l’intérieur. La pluie commence à tomber comme nous retournons au car pour partir déjeuner.

Après le repas, c’est la visite du temple des lamas, l’ancienne résidence princière sous les Qing qui nous attend et là le parapluie et le Kway sont de rigueur, même restriction ici pour les photos à l’intérieur des temples. Nous terminons l’après-midi par un temps libre dans le vieux quartier pour découvrir les Hutong mais sous la pluie ce n’est pas ce qu’il y a de mieux. Nous mettons ensuite plus d’une heure pour regagner l’hôtel à cause des bouchons.

Nous avons à peine le temps de nous poser dans la chambre que nous devons descendre au 3ème étage de l’hôtel pour le dernier dîner où nous attend une dégustation du célèbre canard laqué, spécialité pékinoise. Nous avons même droit pour ce dîner de gala à un verre de vin doux (excellent) à l’apéritif et en fin de repas. Par contre, côté dessert, c’est notre immuable pastèque !!! Le sous-directeur de l’agence vient nous faire un petit discours en chinois, traduit par notre guide et nous remet en cadeau un joli petit vase en porcelaine. Délicate attention ! C’est la première fois, de mémoire, qu’on nous donne ainsi un petit cadeau du pays !


Jour 15 : mardi 19 octobre – vols retour et quelques péripéties
Lever à 5h15 du mat. Nous sommes dans l’avion de la Lufthansa à 10H30 mais le vol ne décolle pas. Au bout d’un moment on nous fait savoir en allemand, en chinois et en anglais qu’il y a un problème technique et qu’on nous tient informés. Le temps passe, c’est longuet, il fait chaud dans l’avion. Ils ont besoin d’une pièce de rechange et vont tenter de réparer. On nous dit que l’on saura dans 30mn si on part ou si on va à l’hôtel. Finalement la panne est réparée et nous décollons avec 2h30 de retard ! A moins qu’ils n’aient mis le turbo, nous allons manquer notre correspondance pour Lyon. S’il y a des vols après 18h, on peut espérer terminer notre périple ce soir, sinon il nous faudra passer la nuit sur Francfort et repartir le lendemain matin !

Nous atterrissons à Francfort vers 17h, à l’heure où  notre vol vers Lyon doit décoller ! Course dans les interminables couloirs et escaliers pour nous rendre dans l’autre terminal sans savoir si notre correspondance nous a attendu ou non ! Heureusement c’est le cas, je suis la dernière passer le check-in. Le couple qui est resté à la traîne ne pourra monter dans le vol ! On nous explique que demain, mercredi, il est prévu une grève des aiguilleurs du ciel français ! On l’a échappé belle ! Nous arrivons à Lyon vers 19H15, pas trop en retard finalement (arrivée initialement prévue à 18H30). On n’aura pas eu trop de temps à traîner au duty free de Francfort cette fois !!! Par contre comme j’ai été la dernière à embarquer pour Lyon, ma valise n’a pas suivi et je suis obligée de passer au service bagages pour le signaler. Vérification faite elle est bien restée en rade à Francfort et devrait m’être livrée à  la maison dans les prochains jours.

Thibault, mon fils, est venu m’attendre à l’aéroport et me met au courant des dernières infos lyonnaises : grève des TCL, violences urbaines en centre ville ! Ah les chinois n’ont pas fini de se fouttre de notre gueule, eux qui acceptent tout sans broncher et nous considèrent comme des nantis jamais contents de leur sort !!! Le fait de voyager ailleurs, ça ouvre l’esprit et quand on voit ce qui se passe dans d’autres pays, on relativise bien les choses. La France est quoi qu’on en dise un merveilleux pays, retraite à 60 ans ou pas !

Publicités

A propos fenotte2003

Passionnée par les voyages (en France et très loin), la photo, la vidéo, le cinéma britannique, les romans policiers ...
Cet article, publié dans Voyages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fin du circuit

  1. Ping : 2010 in review – Résumé du blog pour 2010 | chez_fenotte

  2. Rogliano Annie dit :

    Merci pour ce compte rendu illustré.
    C’est un vrai plaisir en rentrant, de trouver sur internet le récit du voyage qu’on vient de faire.
    Je comprends mieux le reflex, ses objectifs et leur poids ; ça vaut le coup.
    Bon courage pour la reprise et encore plein de voyages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s