Les hommes qui nous ont rendus minces

« The men who made us thin »

the men who made us thin

Premier épisode de la série présentée par Jacques Peretti sur la chaîne de télévision britannique BBC2, série en trois épisodes à travers lesquels il va nous raconter l’histoire des hommes qui ont fait fortune en nous vendant le rêve de devenir mince en achetant et consommant leurs produits de régime.

Petit état des lieux des différents régimes existants ou ayant existé :

Le dernier à la mode,  au moment du tournage de la série, s’appelle « Six Weeks to OMG » (six semaines avant de s’écrier « Oh mon dieu ») écrit par Venice A Fulton, un ancien acteur londonien. Notre journaliste s’y colle donc et il commence par s’immerger 15 mn le matin dans un bain froid  avant de prendre un petit déjeuner frugal composé d’un simple café noir ! Cela commence bien ! Après il lui faut gonfler des ballons pour faire travailler les muscles de son estomac !  La publicité pour ce régime a été interdite en Grande Bretagne parce que son slogan « devenez plus mince que tous vos amis » pourrait encourager les adolescent(e)s à se mettre au régime, ce dont bien sûr l’auteur se défend !

Les publicités pour les produits de régime sont très présentes sur les chaînes de  télévision britanniques (60 % de la population en surpoids). 27 millions de britanniques ont suivi un régime l’an dernier et compté leurs calories, même si certains n’en ont absolument pas besoin !

Et des régimes, il y en a des totalement farfelus : une petite dame se plaignait d’avoir eu du mal à suivre le « Mars Bar diet » durant lequel on ne peut se nourrir que de barres Mars à raison d’une barre trois fois par jour à la place de chaque repas !!!… Bonjour l’équilibre nutritionnel !

Une étude menée aux Etats Unis par le professeur Traci Mann de l’université du Minnesota réfute l’efficacité des régimes vendus dans le commerce pour perdre beaucoup de poids et se maintenir ensuite sur le long terme. Plus d’un tiers des personnes ont repris plus qu’elles n’avaient perdu. C’est un problème avec notre cerveau qui n’a pas compris le pourquoi du comment de la chose, pense que l’on est en train de mourir de faim et demande à notre corps de refaire des provisions de graisse. Donc on tourne en rond !

D’où viennent le surpoids et l’obésité aux Etats Unis ?

Louis Dublin (1882-1969) était un statisticien employé par la plus grande compagnie d’assurance du monde à l’époque, la Metropolitan Life. Il a modifié, pour les contrats d’assurance vie de sa société, les références de poids idéal des souscripteurs, les remplaçant par des valeurs beaucoup plus basses. Ses chiffres n’étaient basés sur aucune étude scientifique et ont été déterminés pour des personnes âgées de vingt-cinq ans, mais appliqués à l’ensemble de la population, quel que soit l’âge. Le problème, c’est que la médecine et le gouvernement américains ont adoptés ses chiffres et la moitié de la population américaine s’est retrouvée du jour au lendemain en surpoids ! Conclusion, des millions d’américains, honteux de leurs corps se sont précipités chez leurs docteurs qui les ont mis au régime !

Ce sentiment a été renforcé par la mode de l’époque : la collection lancée en 1947 par Christian Dior demandait aux mannequins une taille fine de 43 cm, mesure qui a dominé dans la mode jusque dans les années cinquante. Le tour de taille normal pour une femme est de 80 cm, cherchez l’erreur !…

Les industriels ont saisi la balle au bond et l’industrie du régime a été lancée en 1959 avec Metrecal, un substitut de repas sous forme  d’une boisson de 200 calories qui ressemblait par sa composition à du lait pour bébé. Une campagne de pub savante a présenté le produit comme un nouveau mode de vie sexy en montrant des personnes jeunes, belles et minces et le succès a été au rendez-vous pour des années !

Très vite, des études scientifiques ont montré l’inefficacité des régimes sur le moyen terme (deux ans) et le long terme (cinq ans), mais l’industrie du régime n’a pas pour autant cessé de proposer ses produits car si le régime ne marche pas, curieusement le client n’incrimine pas le produit, pense qu’il est le seul responsable et revient donc acheter des produits !

« Consumer failure was a recipy for business success » : l’échec du consommateur était une recette pour réussir en affaires …

En 1963, Robert Atkins, docteur new yorkais, le premier gourou international du régime, a publié  « Diet Revolution ».

atkinsSelon lui l’ennemi était le sucre, les sucres, pas la matière grasse. En quarante ans, il a créé un empire avec ses livres et une gamme de produits à faible teneur en glucides, mais était très critiqué par les médecins et le gouvernement américain.

En 1961, une ménagère américaine pesant plus de cent kilos, Jean Nidetch, a inventé le concept des Weight Watchers au fond de sa cuisine à New York. Le concept de cette thérapie de groupe pour les femmes en surpoids s’est vendu en franchise et s’est exporté dans le monde entier. Les WW sont arrivés en Grande Bretagne en 1967 au moment où le mannequin Twiggy montrait des formes totalement absentes, complexant encore un peu plus les ménagères britanniques qui se sont tournées en masse vers les réunions WW. 130 millions de livres sterling de chiffre d’affaire en Grande Bretagne en 2011 ! Aux Etats Unis, le chiffre d’affaires est passé de 8 millions de dollars en 1968 à plus de 300 millions en 1993. Selon les  statistiques du groupe, au bout de cinq ans, 16 % des personnes seulement ont réussi à maintenir leur poids. Richard Samber, directeur financier de WW durant cette période de vingt-cinq ans, a reconnu que si ces régimes marchaient, ils n’auraient pas eu de business parce que les consommateurs ne seraient pas revenus, mais comme ils échouaient, ils revenaient  encore et encore …

A la fin des années 70, l’industrie du régime réalisait un chiffre d’affaires de plusieurs millions de dollars par an.

Le marché est devenu plus compétitif et il a fallu trouver des produits plus extrêmes comme « The last chance diet » (le régime de la dernière chance) de Robert Linn, très populaire. Les gens qui suivaient ce régime ne mangeaient quasiment rien hormis une boisson hautement protéinée mais qui manquait pourtant de nutriments essentiels et de vitamines.  En 1977, elle a causé des problèmes de santé et des personnes en sont mortes, suite à un déficit en potassium ! Le bouquin est toujours en vente sur Amazon !

last chance dietLes substituts de repas Slimfast ont été inventés en 1977 par Daniel Abraham, un businessman new yorkais. Sa stratégie a été de donner un meilleur goût à son produit et de le vendre moins cher que la concurrence. En France, on se souvient de la publicité avec Clémentine Célarié en 1992.

PUB412490030

http://www.ina.fr/video/PUB412490030

En 2010, le livre du parisien Pierre Dukan « Le régime Dukan » a été un best seller en Grande Bretagne.

dunkan

La plupart des sociétés commercialisant des produits de régime ont été rachetées par des groupes alimentaires : en 2000, Slimfast a été vendu à Unilever pour 1.63 milliard d’euros, Jenny Craig à Nestlé, Weight Watchers à Heinz en 1978 qui l’a cédé en 1999  au fonds d’investissement Artel pour 735 millions de dollars. Les profits du fonds s’élèvent quand même à 3.8 milliards de dollars !…

Le marché de la minceur se porte donc bien et a encore de beaux jours devant lui ! Et pourquoi le consommateur qui a échoué un premier régime se lance-t-il dans un second, avec le risque du fameux yoyo, dangereux pour sa santé ? Selon un médecin, ce serait peut-être pour retrouver ce sentiment d’euphorie ressenti au moment de la perte des premiers kilos que l’on tenterait de reproduire … A méditer !

Le prochain épisode de l’émission sera dédié à l’industrie de l’exercice et les médicaments.

Publicités

A propos fenotte2003

Passionnée par les voyages (en France et très loin), la photo, la vidéo, le cinéma britannique, les romans policiers ...
Cet article, publié dans Aliments et boissons, Santé & bien-être, Télévision, Télévision britannique, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s