Brésil, Parque das Aves, Iguazu

Ce parc aux oiseaux que nous avons visité le dernier jour de notre circuit en  Argentine, se trouve au Brésil, à côté de l’entrée des chutes d’Iguazu, à quelques kilomètres de  la frontière avec l’Argentine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est un centre de conservation de la nature qui emploie des biologistes et des vétérinaires. Il abrite et secoure les animaux victimes de trafic, de captivité illégale dans de très mauvaises conditions et soigne les oiseaux malades et blessés. Une fois les animaux guéris, s’ils ne sont pas capables de survivre seuls, ils restent pensionnaires du centre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le centre, naissent de nouvelles générations d’oiseaux, en particulier des espèces en danger d’extinction et certains d’entre eux sont ensuite réintroduits dans la nature. 43 % des oiseaux que l’on peut admirer y sont nés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est un grand parc où les volières de différentes tailles sont harmonieusement réparties dans une nature luxuriante. On suit le sentier qui nous fait faire le tour du propriétaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le chauffeur du minibus nous y a déposé vers 11 heures le matin et nous a donné rendez-vous à 14h30. Le guide nous avait conseillé de prendre notre temps pour la visite, c’est exactement ce que j’ai fait et en fait lorsque j’ai fini la visite du parc, il me restait juste 10 minutes pour manger mon sandwich avant l’heure du départ, donc timing idéal !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Certaines volières sont immenses et le visiteur peut y pénétrer pour admirer les oiseaux de près. J’ai en particulier adoré celle des toucans qui volaient autour de nous, pas du tout farouches, nous frôlant au passage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Outre les oiseaux, on peut aussi admirer des reptiles (serpents, crocodiles, iguanes) et une volière aux papillons et colibris où j’ai passé beaucoup de temps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai bien sûr pris des tonnes de photos et filmé aussi un peu dans l’enclos des papillons car certaines espèces qui ne se posaient jamais ou qu’une fraction de seconde étaient particulièrement difficiles à photographier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Retour à l’hôtel, orage et grosses averses sur la route. On est contents de ne pas avoir eu une pluie comme cela la veille dans le parc d’Iguazu pendant notre visite !

Notre vol Iguaçu – Buenos Aires est à 18h40. Comme tous nos vols intérieurs avec Aerolineas Argentinas (on en a eu cinq), il est parfaitement à l’heure. J’ai une place avec hublot et cette fois-ci je suis du bon côté pour prendre une photo des chutes d’Iguazu vues d’avion. Cela ne plait pas à ma voisine qui m’engueule en espagnol, elle doit s’imaginer qu’en prenant deux ou trois photos je vais provoquer le crash de l’avion. J’ai fait celle qui ne comprenait pas un mot d’espagnol pour qu’elle me lâche les baskets !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A l’atterrissage à Buenos Aires, de nuit, mon voisin de derrière mitraillait par son hublot et on voyait son flash qui se déclenchait toutes les dix secondes. J’imagine que ma voisine devait être verte !…

Nous avons eu ensuite environ deux heures avant d’embarquer sur notre vol international vers Madrid. Les deux vols étant à l’arrivée et au départ d’Eizenza donc pas besoin de changer d’aéroport.. Par contre je suis déçue, dans le terminal C, il n’y a presque pas de choix au niveau des boutiques duty free. Deux grands magasins multi-produits avec des marques, très chers et une toute petite boutique de souvenirs et t-shirts où j’ai dépensé finalement mes derniers pesos car il n’y avait pas de guichet de change pour éventuellement récupérer des euros. D’ailleurs autre désagrément, dans les grands magasins du duty free, les prix sont uniquement notés en US$, pas en pesos, donc c’est un peu galère pour connaître les prix en pesos lorsque l’on veut payer dans la monnaie locale.

Notre vol pour Madrid a embarqué avec du retard mais la bonne nouvelle c’est que la place à côté de la mienne est restée libre et j’ai donc pu donc dormir en allongeant plus ou moins mes jambes sur le siège d’à côté, ce qui est un peu plus confortable.  On nous a servi à dîner à près de 2h du matin mais comme on avait faim, on a mangé avant de dormir ! Ce matin le plateau du petit déjeuner nous a été servi à 10h30 (heure argentine). Notre vol est arrivé à Madrid à 16h10 heure locale (12h10 heure argentine). Nous avons changé de terminal et embarqué sur le vol à destination de Paris CDG à 17h55. Arrivée à Roissy avec un poil de retard vers 20h40, je suis dans ma chambre à l’Ibis une heure plus tard. Demain matin, c’est mon vol de retour vers Lyon, les vacances touchent à leur fin !

Publicités

A propos fenotte2003

Passionnée par les voyages (en France et très loin), la photo, la vidéo, le cinéma britannique, les romans policiers ...
Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Brésil, Parque das Aves, Iguazu

  1. joelle roger dit :

    Bon retour at home ! Tes photos de ce parc sont superbes !
    J’attendrai les photos des colibris sur ton site pour + tard. (?)

    • fenotte2003 dit :

      Pas de photo de colibri, grosse déception ! Je n’en ai vu qu’un seul et on devrait le voir très brièvement dans ma vidéo, mais impossible de le prendre en photo, il se cachait, probablement à cause du monde présent et du bruit !

  2. A.ROGLIANO dit :

    Toujours en admiration devant vos reportages.
    Merci pour ces plaisirs partagés

  3. Chrissand dit :

    J’ai fais également ce parc, on en fait toujours le tour sur un tracteur ou ca a changé??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s